Psychologie Positive Késako ?

Psychologie Positive, travail avec Hubert Descamps Coach à Senlis
Martin SELIGMAN

L’origine de la Psychologie Positive, peut-être attribuée à Maslow. Toutefois, c’est Martin Seligman, qui en 1998 commence à démocratiser cette dernière. Martin Seligman est issu de la Psychologie traditionnelle. Au départ, il travaille sur le comportement des chiens qui lorsqu’ils se retrouvent face à une situation qu’ils ne peuvent prédire finissent par se prostré.

Ce travail l’amène à découvrir « l’impuissance acquise ». Transférée chez l’Homme, l’impuissance acquise amène ce dernier vers la dépression. Martin Seligman qui est de tendance pessimiste oriente son travail, au fur et à mesure des années, en partant du postulat que si on peut « apprendre » à être dépressif, on peut sans doute également apprendre à être positif et optimiste.

En devenant Président de l’Association américaine de Psychologie, il demande aux Psychologues d’investir dans la recherche sur ce que peuvent être les bonnes choses ? Comment bien vivre ?

Cette demande a d’autant plus d’écho que Martin Seligman est reconnu pour son travail et pour sa tendance pessimiste. C’est ainsi que petit à petit la Psychologie Positive se développe pour finalement être intégrée dans de nombreux cursus de futurs Psychologues aux USA. Bien qu’étant en retard par rapport aux États-Unis ou à l’Angleterre, la France évolue également sur le sujet et actuellement HEC Paris intègre un module de Psychologie Positive dans le cursus de ses étudiants en Psychologie.

Dans l’histoire, on peut s’apercevoir que ce sont tout d’abord, les philosophes qui ont débuté le travail en cherchant à définir le positif. Maintenant de nombreuses professions font des recherches sur l’impact du positif dans l’environnement quotidien.

Les Psychologues prennent grandement part à ces recherches, et ce, dans différents domaines. Les principaux domaines et chercheurs sont les suivants :

Gestion du temps :  PHILIP ZIMBARDO, ILONA BONIWELL, EVGENY OSIN

Motivation et Flow :  EDWARD DECI, RICHARD RYAN, MIHALY CSIKSZENTMIHALYI

Capital Psychologique ( Optimisme, Résilience, Espoir et Sentiment d’Auto-Efficacité) : EDWARD DECI, RICHARD RYAN, MIHALY CSIKSZENTMIHALYI

Relations Positives: BARBARAFRIEDRICKSON, ROBERT STERNBERG, REBECCA SHANKLAND

Leadership positif :  KIM CAMERON, ROBERT QUINN, ILONA BONIWELL, EVGENY OSIN

Forces :  MARTIN SELIGMAN, ALEX LINLEY, RYAN NIEMEC

Approches basées sur le groupe (Appreciative Inquiry, Co-développement et Forum Ouvert) :   DAVID COOPERIDER, JEAN-CHRISTOPHE BARRALIS, JEAN PAGES, ADRIEN PAYETTE, CLAUDE CHAMPAGNE, HARRISON OWEN

Entreprises positives :  JACQUES LECOMPTE, KIM CAMERON, EVGENY OSIN

Des techniques comme le Lego© Serious Play© appliqué à la Psychologie Positive : ILONA BONIWELL, MADS BOB

Les domaines de recherches étant tellement différents et appartiennent à tellement de disciplines qu’il est compliqué de définir clairement la Psychologie Positive.

Par ailleurs, les approches sont longues à évoluer car, en fonction des domaines, les chercheurs valident scientifiquement leurs recherches afin d’être certains d’avoir des résultats indiscutables, qui prouvent leurs efficacités. C’est d’ailleurs cette validation scientifique qui permet de bien différencier la Psychologie Positive de la pensée positive.

En dehors du travail effectué, par un patient, sur du long terme avec un Psychologue, la Psychologie Positive peut être utilisée, par un client, au cours d’un coaching, principalement en entreprise, mais pas uniquement.  

Dans le cadre d’un coaching personnel ou de couple, on peut très bien intégrer des séances qui feront appel à différents sujets (Forces, Résilience, Gratitude…) qui permettront de débloquer certaines situations.

Hubert Descamps – Coach Professionnel – accrédité EMCC

coach Oise, articles Hubert Descamps Oise
Cartes actions positives Hubert Descamps Coaching
N'hésitez pas à partager !
error